Retour à l'accueil

 

"Le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie, mais son développement en temps de crise."

Brecht

 

"Il n'est pas de plus grande angoisse que de porter en soi une histoire qu'on n'a pas encore racontée."

Zora Neale Hurston

 

"Le cynisme est la seul forme sous laquelle les âmes basses frisent ce que l'on appelle la sincérité."

Nietzsche

 

"Diminuer le nombre des ténébreux, augmenter le nombre des lumineux, voilà le but."

Victor Hugo

 

"Ce n'est pas le sommeil de la raison qui engendre des monstres, mais plutôt la rationalité vigilante et insomniaque. Sortir, c'est déjà fait - ou bien on ne le fera jamais."

Deleuze

 

"Il faut écrire liquide ou gazeux, justement parce que la perception et l’opinion ordinaires sont solides, géométriques. [...]. Non pas du tout quitter la terre. Mais devenir d’autant plus terrestre qu’on invente des lois de liquide et de gaz dont la terre dépend. Le style, alors, a besoin de beaucoup de silence et de travail pour faire un tourbillon sur place, puis s’élance comme une allumette que les enfants suivent dans l’eau du caniveau. Car certainement ce n’est pas en composant des mots, en combinant des phrases, en utilisant des idées qu’un style se fait. Il faut ouvrir les mots, fendre les choses, pour que se dégagent des vecteurs qui sont ceux de la terre. Tout écrivain, tout créateur est une ombre. Comment faire la biographie de Proust ou de Kafka ? Dès qu’on l’écrit, l’ombre est première par rapport au corps. La vérité c’est de la production d’existence. Ce n’est pas dans la tête, c’est quelque chose qui existe. L’écrivain envoie des corps réels. Dans le cas de Pessoa, ce sont des personnages imaginaires, imaginaires pas tellement, parce qu’il leur donne une écriture, une fonction. Mais il ne fait surtout pas, lui, ce que les personnages font. On ne peut pas aller loin dans la littérature avec le système « On a beaucoup vu, voyagé » où l’auteur fait d’abord les choses et relate ensuite. Le narcissisme des auteurs est odieux parce qu’il ne peut pas y avoir de narcissisme d’une ombre. Alors l’interview est finie. Ce qui est grave, ce n’est pas pour quelqu’un de traverser le désert, il en a l’âge et la patience, c’est pour les jeunes écrivains qui naissent dans le désert, parce qu’ils risquent de voir leur entreprise annulée avant même qu’elle ne se fasse. Et pourtant, et pourtant, il est impossible que ne naisse pas la nouvelle race d’écrivains qui sont déjà là pour des travaux et des styles."

Deleuze

 

"Celui qui n'est pas capable de faire son bonheur avec la simplicité ne réussira que rarement à le faire, et à le faire durable, avec l'extrême beauté."

Giono

 

"Le courage consiste à donner raison aux choses quand nous ne pouvons les changer."

Yourcenar

 

"Si tu n'arrives pas à penser, marche. SI tu penses trop, marche. Si tu penses mal, marche encore".

Jean Giono

 

"La réponse des milieux au chaos, c’est le rythme."

Deleuze

 

"Écrire, c'est comme craquer une allumette au coeur de la nuit en plein milieu d'un bois. Ce que vous comprenez alors, c'est combien il y a d'obscurité partout. La littérature ne sert pas à mieux voir. Elle sert seulement à mieux mesurer l'épaisseur de l'ombre."

Faulkner

 

"La poésie est le passé qui éclate en nos cœurs."

Rilke

 

"Tu ne peux pas marquer les esprits si tu crains d'être qui tu es."

Despentes

 

"Ne pas se dresser contre l’imposture, ne pas la dénoncer, c’est se rendre coresponsable de son éventuelle victoire."

Castoriadis, Les Carrefours du Labyrinthe

 

"L'égoïsme n'est pas l'amour de soi, mais une passion désordonnée de soi"

Aristote

 

"Les mots noirs sur le papier blanc, c'est l'âme toute nue"

Maupassant

 

"Le secret de l'action, c'est de s'y mettre."

Alain

 

"Je n'aime pas ceux qui savent, j'aime ceux qui aiment."

Bobin

 

"Quand aucun encouragement ne vous vient des autres, quand le monde extérieur vous dégoûte, vous alanguit, vous corrompt, vous abrutit, les gens honnêtes et délicats sont forcés de chercher en eux-mêmes quelque part un lieu plus propre pour y vivre."

Flaubert

 

"Qu'espérer d'un amour pur sinon qu'il rende notre solitude pure ?"

Christian Bobin

 

"Le poétique veille, dans l’intraitable beauté du monde, dans l’inatteignable densité du réel. Tremblant sans crainte d’une audace dépourvue de système, rétive aux certitudes. Il ne peut rien laisser passer !"

Glissant & Chamoiseau

 

"Désirer échapper à la solitude est une lâcheté"

Simone Weil

 

"C'est une faute que de désirer être compris avant de s'être élucidé soi-même à ses propres yeux"

Simone Weil

 

"La justice écoute aux portes de la beauté."

Aimé Césaire

 

"Le réel, quelquefois, désaltère l’espérance. C’est pourquoi, contre toute attente, l’espérance survit."

Char

 

"L'attention est la forme la plus rare et la plus pure de la générosité."

"L'esprit de justice et de vérité n'est pas autre chose qu'une certaine espèce d'attention, qui est du pur amour."

Simone Weil

 

"Être souverain, c’est choisir par quoi on se laisse submerger."

Peter Sloterdijk, Colère et temps

 

"Plus on pense de façon objective, moins on existe"

Kierkegaard

 

"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin"

Kierkegaard

 

"La mère de la débauche n’est pas la joie, mais l’absence de joie."

Nietzsche

 

"Voyons, monsieur, le temps ne fait rien à l'affaire."

MOLIÈRE, Le Misanthrope.

 

"Le bonheur, c'est la conscience de croître."

Ludwig Wittgenstein

 

"Les pensées aussi tombent parfois de l'arbre avant d'être mûres."

Ludwig Wittgenstein

 

Soyons prudents devant ce que nous ignorons.

La terre est un point sombre avec des environs

Illimités de brume et d’espace farouche.

Tout l’infini frémit d’un atome qu’on touche.

Victor Hugo

 

"Le coeur, voilà ce qu'il faut"

Camus

 

"Car vous avez besoin d'une étendue que seul le langage délivre en vous"

Saint-Exupery (Citadelle)

 

"Je connais un labyrinthe grec qui est une ligne unique, droite.

Sur cette ligne, tant de philosophes se sont égarés qu'un pur détective peut bien s'y perdre."

Jorge Luis Borges (Fictions)

 

"Une heure n'est pas une heure, c'est un vase rempli de parfums, de sons, de projets et de climats."

Marcel Proust (Le Temps retrouvé)

 

"Comment vivre sans inconnu devant soi ?"

René CHAR

 

"Tout ce qui est exquis mûrit lentement."

Schopenhauer

 

"De quoi souffres-tu ?

De l’irréel intact dans le réel dévasté. »

René Char (Rémanence)

 

"Il faut mettre ses principes dans les grandes choses, aux petites la miséricorde suffit"

Camus

 

"Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre"

Camus

 

"Nuit, mon feuillage et ma glèbe"

René Char (La Parole en archipel)

 

"L'esprit qui se penche sur lui-même se perd dans un tournoiement vertigineux."

Camus (Le Mythe de Sisyphe)

 

"...et voici l'étrangeté : s'apercevoir que le monde est « épais », entrevoir à quel point une pierre est étrangère, nous est irréductible, avec quelle intensité la nature, un paysage peut nous nier. Au fond de toute beauté git quelque chose d'inhumain et ces collines, la douceur du ciel, ces dessins d'arbres, voici qu'à la minute même, ils perdent le sens illusoire dont nous les revêtions, désormais plus lointains qu'un paradis perdu. L'hostilité primitive du monde, à travers les millénaires, remonte vers nous. Pour une seconde, nous ne le comprenons plus puisque pendant des siècles nous n'avons compris en lui que les figures et les dessins que préalablement nous y mettions, puisque désormais les forces nous manquent pour user de cet artifice. Le monde nous échappe puisqu'il redevient lui-même. Ces décors masqués par l'habitude redeviennent ce qu'ils sont. Ils s'éloignent de nous. De même qu'il est des jours où sous le visage familier d'une femme, on retrouve comme une étrangère celle qu'on avait aimée il y a des mois ou des années, peut-être allons-nous désirer même ce qui nous rend soudain si seuls. Mais le temps n'est pas encore venu. Une seule chose : cette épaisseur et cette étrangeté du monde, c'est l'absurde."

Camu (Le Mythe de Sisyphe)

 

"L'inaccompli bourdonne d'essentiel."

René Char (Aromates Chasseurs)

 

"Credo quia absurdum."

Tertullien

 

"L'amitié est un nom sacré, une chose sainte. Elle n'existe qu'entre gens de bien. Elle naît d'une mutuelle estime et s'entretient moins par les bienfaits que par l'honnêteté. Ce qui rend un ami sûr de l'autre, c'est la connaissance de son intégrité. Il en a pour garants son bon naturel, sa fidélité, sa constance. Il ne peut y avoir d'amitié là où se trouvent la cruauté, la déloyauté, l'injustice."

La Boétie

 

"Les gens soumis, dépourvus de courage et de vivacité, ont le cœur bas et mou et sont incapables de toute grande action. Les tyrans le savent bien."

La Boétie

 

"Les livres et la pensée donnent plus que toute autre chose aux hommes le sentiment de leur dignité et la haine de la tyrannie."

La Boétie

 

"L'homme inférieur invente le mépris, car sa vérité exclut les autres."

Saint-Exupéry

 

"Car celui-là va le plus loin et réussit le mieux qui a travaillé le plus contre soi-même."

Saint-Exupéry

 

"L'homme cherche sa propre densité et non pas son bonheur."

Saint-Exupéry

 

"Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues."

Saint-Exupéry

 

"La mesure n'est pas le contraire de la révolte. C'est la révolte qui est la mesure, qui l'ordonne, la défend et la recrée à travers l'histoire et ses désordres. L'origine même de cette valeur nous garantit qu'elle ne peut être que déchirée. La mesure, née de la révolte, ne peut se vivre que par la révolte. Elle est un conflit constant, perpétuellement suscité et maîtrisé par l'intelligence. Elle ne triomphe ni de l'impossible ni de l'abîme. Elle s'équilibre à eux. Quoi que nous fassions, la démesure gardera toujours sa place dans le coeur de l'homme, à l'endroit de la solitude. Nous portons tous en nous nos bagnes, nos crimes et nos ravages. Mais notre tâche n'est pas de les déchaîner à travers le monde ; elle est de les combattre en nous-mêmes et dans les autres."

Camus

 

"La première raison de la servitude volontaire, c'est l'habitude. [...] De cette première raison découle cette autre : que, sous les tyrans, les gens deviennent aisément lâches."

La Boétie

 

"To thine own self be true"

Shakespeare (Hamlet)

 

"Il est une seule chose que les hommes n'ont pas la force de désirer : c'est la liberté."

La Boétie

 

"Quand bien même nous pourrions être savants du savoir d’autrui, au moins sages ne pouvons-nous être que de notre propre sagesse."

Montaigne

 

"L'attention est la forme la plus rare et la plus pure de la générosité."

Simone Weil

 

"L'esprit de justice et de vérité n'est pas autre chose qu'une certaine espèce d'attention, qui est du pur amour."

Simone Weil

 

"L'usage nous dérobe le vrai visage des choses."

Montaigne

 

"Naître au monde est d'une épuisante splendeur."

Édouard Glissant

 

"Rien n'est Vrai, tout est vivant."

Édouard Glissant

 

"Les plus belles âmes sont celles qui ont le plus de variété et de souplesse."

Montaigne

 

"Couardise mère de cruauté."

Montaigne

 

"Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu'en répondant : parce que c'était lui, parce que c'était moi."

Montaigne

 

"Quiconque abaisse est bas."

Saint-Exupéry

 

"Si tu ne vois pas encore la beauté en toi, fais comme le sculpteur pour façonner ton âme."

Plotin

 

"Je ne saurai prévoir mais je saurai fonder. Car l'avenir on le bâtit."

Saint Exupéry

 

"Appelles-tu liberté le droit d'errer dans le vide ?"

Saint Exupéry

 

"L’intelligence dans les chaînes perd en lucidité ce qu’elle gagne en fureur."

Albert Camus (L'Homme Révolté)

 

"Oser, c'est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c'est se perdre soi-même."

Søren Kierkegaard

 

"Le chemin le plus clair est le trouble. Il n’y a pas le confort du purisme, celui d’avoir choisi son camp contre un système ou un autre, une idéologie ou une autre. Il faut, c’est étrange, se maintenir volontairement dans le sentiment léger mais latent d’être un traître à tous, à force de ne pas choisir un camp contre l’autre. Trancher fermement pour l’ambivalence, se maintenir dans l’incertitude, dans la pluralité des points de vue contradictoires, pour chercher des solutions plus saines et plus vivables au service des relations d’interdépendance."

Baptiste Morizot

 

Friedrich Nietzsche

 

"Tout rêve est une lutte."

Victor Hugo

 

"Trop aimer son confort réel revient parfois à oublier de se battre pour son idéal."

Tocqueville

 

"Tout ce qui augmente la liberté augmente la responsabilité. Etre libre, rien n'est plus grave ; la liberté est pesante, et toutes les chaînes qu'elle ôte au corps, elle les ajoute à la conscience."

Victor Hugo* (Actes & Paroles)

 

"Il faut porter encore en soi un chaos, pour enfanter une étoile dansante."

Friedrich Nietzsche

 

"La voix de la beauté parle bas: elle ne s'insinue que dans les âmes les plus éveillées."

Friedrich Nietzsche

 

"Une âme qui se sait aimée et qui n’aime pas elle-même trahit son fond. La lie monte à la surface"

Friedrich Nietzsche

 

"Avoir honte de son immoralité : c’est un degré sur l’échelle, au bout de laquelle on a honte aussi de sa moralité."

Friedrich Nietzsche

 

"Plus la vérité que tu veux enseigner est abstraite, plus il te faut y amener les sens."

Friedrich Nietzsche

 

"On commence à deviner ce que vaut quelqu’un quand son talent faiblit, — quand il cesse de montrer ce qu’il peut."

Friedrich Nietzsche

 

"Celui qui lutte contre les monstres doit veiller à ne pas le devenir lui-même. Et quand ton regard pénètre longtemps au fond d’un abîme, l’abîme, lui aussi, pénètre en toi."

Friedrich Nietzsche

 

"Avoir du talent ne suffit pas : il faut aussi avoir votre permission d’en avoir."

Friedrich Nietzsche

 

"Ce n’est pas seulement notre raison, mais encore notre conscience, qui se soumettent à notre penchant le plus fort, à celui qui est le tyran en nous."

Friedrich Nietzsche

 

"Je n'exige la beauté de personne autant que de toi."

Friedrich Nietzsche

 

"Si tu n’as pas appris ce qu’on t’a enseigné de telle manière que tu sois capable de le mettre en pratique, dans quel but l’as-tu appris ?"

Epictète

 

"On se réfugie dans le médiocre par désespoir du beau qu'on a rêvé."

Flaubert

 

"ΓΝΩΘΙ ΣΑΥΤΟΝ"

Socrate

 

"Μηδὲν ἄγαν"

Socrate

 

"Carpe diem quam minimum credula postero"

Horace

 

"Muß ich schreiben?"

Rainer Maria Rilke

 

"Au fond, le seul courage qui nous soit demandé est de faire face à l'étrange, au merveilleux, à l'inexplicable que nous rencontrons."

Rainer Maria Rilke

 

"Autour de nous, tout écrit, c'est ça qu'il faut arriver à percevoir."

Duras

 

"Il y a un compagnon avec lequel on est tout le temps, c’est soi-même : il faut s’arranger pour que ce soit un compagnon aimable. Qui se méprise ne sera jamais heureux et, cependant, le mépris lui-même est un élément de bonheur : mépris de ce qui est laid, de ce qui est bas, de ce qui est facile, de ce qui est commun, dont on peut sortir quand on veut à l’aide des sens."

Dès que les sens sont suffisamment aiguisés, ils trouvent partout ce qu’il faut pour découper les minces lamelles destinées au microscope du bonheur. Tout est de grande valeur : une foule, un visage, des visages, une démarche, un port de tête, des mains, une main, la solitude, un arbre, des arbres, une lumière, la nuit, des escaliers, des corridors, des bruits de pas, des rues désertes, des fleurs, un fleuve, des plaines, l’eau, le ciel, la terre, le feu, la mer, le battement d’un coeur, la pluie, le vent, le soleil, le chant du monde, le froid, le chaud, boire, manger, dormir, aimer. Haïr est également une source de bonheur, pourvu qu’il ne s’agisse pas d’une haine basse et vulgaire ou méprisable : mais une sainte haine est un brandon de joie. Car le bonheur ne rend pas mou et soumis, comme le croient les impuissants. Il est, au contraire, le constructeur de fortes charpentes, des bonnes révolutions, des progrès de l’âme. Le bonheur est la liberté.

Jean Giono

 

"La souffrance et la douleur sont toujours le corollaire d’une conscience large et d’un cœur profond."

Dostoïevski (Crimes & Châtiments)

 

"Être capable de trouver sa joie dans celle de l'autre, voilà le secret du bonheur."

Bernanos

 

"L'enfer, c'est de ne plus aimer."

Bernanos

 

"Le scandale n'est pas de dire la vérité, c'est de ne pas la dire tout entière, d'y introduire un mensonge par omission qui la laisse intacte au dehors, mais lui ronge, ainsi qu'un cancer, le coeur et les entrailles."

Bernanos

 

"La haine qu'on se porte à soi-même est probablement celle entre toutes pour laquelle il n'est pas de pardon."

Bernanos

 

"La joie, c'est être présent à plus grand que soi."

Deleuze

 

"Émietter l'univers, perdre le respect du tout."

Nietzsche

 

"Ce que tu perçois de la beauté du monde t'engage dans ton lieu. Ce que tu estimes de la beauté menacée du monde donne direction à ton geste et a ta voix."

Glissant

 

Omnibus laetitiis laetum

Trabea

 

"Porter la plume dans la plaie"

Albert Londres

 

"Là où la sobriété t'abandonne, là est la limite de ton enthousiasme. Le grand poète n'est jamais abandonné de lui-même, si bien qu'il s'élève au-dessus de sa propre personne. On peut tomber dans l'altitude comme dans la profondeur. L'élasticité de l'esprit empêche cette chute-ci, la force de gravité propre à la sobre réflexion prévient celle-là."

Hölderlin

 

"Il n’y a rien de plus difficile au monde que la droiture, et il n’y a rien de plus facile, que la flatterie."

Dostoïevski, (Crime & Châtiment)

 

"Sois la poésie de ce qui te brise."

Joë Bousquet

 

"Les erreurs ne se regrettent pas, elles s'assument. La peur ne se fuit pas, elle se surmonte. L'amour ne se crie pas, il se prouve."

Simone Veil

 

"La poésie doit être faite par tous. Non par un."

Lautréamont

 

"Le poète est celui qui découvre de nouvelles joies, fussent-elles pénibles à supporter."

Apollinaire

 

"Il ne se fait de profit qu'au dommage d'autrui."

Montaigne

 

"Heureux qui avez pu rencontrer seulement l'ombre d'un ami."

Ménandre

 

"Sois dans la solitude une foule à toi-même."

Montaigne

 

"Tout autour veut qu'on l'écoute."

Rilke

 

"Jeter bas l'existence laidement accumulée et retrouver le regard qui l'aima assez à son début pour en étaler le fondement.

Ce qui me reste à vivre est dans cet assaut, dans ce frisson."

René Char

 

"Le besoin d'avoir raison, marque d'esprit vulgaire."

Camus (Carnets I)

 

"Les amours sont les plus précieuses

Qu'un long labeur de l'âme et du désir

Mène à leurs fins délicieuses"

Paul Valéry

 

"La science ne peut fournir à l'homme dévasté qu'un phare aveugle, une arme de détresse, des outils sans légende."

René Char (Les Apparitions Dédaignées)

 

"La poésie, c'est tout ce qu'il y a d'intime dans tout."

Victor Hugo

 

"Je parle au papier comme au premier que je rencontre."

Montaigne